sportif

sportif, ive [ spɔrtif, iv ] adj.
• 1862; de sport
1Propre ou relatif au sport, aux différents sports. Épreuves, compétitions sportives. La vie sportive. Journaux, reportages sportifs. Journaliste sportif, de sport. Résultats sportifs. Association sportive. 1. club.
Spécialt Qui a un caractère de sport, de compétition (et non de simple exercice). Natation, pêche sportive. Conduite sportive, inspirée de celle des pilotes de course.
Fig. et fam. Mouvementé, tumultueux. La réunion va être sportive.
2Qui pratique, qui aime le sport. Elle est très sportive. Subst. « Le sportif est appelé à tout moment à évaluer et à comparer, et cela avec une grande rapidité » (P. de Coubertin).
Qui atteste la pratique du sport. Allure sportive.
Qui respecte l'esprit du sport, manifeste de la sportivité. sport (2o). Le public a été sportif, a gardé une attitude sportive.
⊗ CONTR. Antisportif.

sportif, sportive adjectif Qui est propre à un sport, aux sports ou qui s'y rapporte : Les résultats sportifs. Qui a le caractère d'un sport, de la compétition : Conduite sportive d'une automobile. Qui évoque la pratique d'un sport : Une allure sportive. Qui est en accord avec une certaine conception du sport, du fair-play, ou qui agit conformément à celle-ci : Montrez-vous sportif, reconnaissez vos torts.sportif, sportive (expressions) adjectif Danse sportive, danse de salon présentée en exhibition, par couple, et pour laquelle sont organisés des championnats. Pêche sportive, pêche au lancer, au cours de laquelle le pêcheur se déplace, par opposition aux pêches au coup et sédentaires. ● sportif, sportive adjectif et nom Qui fait du sport, qui pratique un ou plusieurs sports. Qui aime le sport, qui en apprécie le spectacle.

sportif, ive
adj. et n.
d1./d Relatif au sport, à un sport. Compétition sportive. Association sportive.
|| Qui implique un certain effort physique. La pêche sportive.
d2./d Qui aime le sport, qui pratique le sport. Un garçon sportif.
Subst. Alimentation des sportifs.
|| Par ext. Allure sportive, de qqn qui pratique ou semble pratiquer un sport.
d3./d (Sens moral.) Qui respecte les règles du sport, qui est beau joueur. Comportement sportif. Syn. franc-jeu, (anglicisme) fair-play.

⇒SPORTIF, -IVE, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — 1. [Corresp. à sport A] Relatif au(x) sport(s). Activité, éducation sportive; brevet, exercice, jeu sportif. Pour la première fois, les valeurs autres que sportives ou noceuses existaient pour lui (PROUST, Fugit., 1922, p. 621). Peyrony: On m'offre l'occasion d'acquérir une classe internationale. Je n'hésite pas. Le demi aile: Tout ce que tu as vécu avec l'équipe ne compte à tes yeux pour rien? Peyrony: Du moment qu'il s'agit de mon avenir sportif, non. Le demi aile: Et tout ce que nous avons vécu ensemble, ici, ne compte pour rien? Peyrony: Non (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 361). V. athlétique ex. 1.
En partic.
♦ Qui obéit aux règles d'un sport. Course, épreuve, marche, natation, pêche sportive. On aura avantage à enseigner, dès le début, la brasse sportive à trois temps (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p. 156).
Conduite sportive. Dans les sports mécaniques, conduite qui ,,consiste à mener l'engin jusqu'à la limite où il risque d'échapper au contrôle du conducteur: elle est réservée à une élite de pilotes`` (PETIOT 1982, p. 432); p. anal., manière de conduire une automobile qui s'inspire du style de conduite des coureurs professionnels. En ville (...) la conduite « sportive » consomme jusqu'à deux fois plus d'essence (L'Express, 17 févr. 1975 ds GILB. 1980).
♦ Qui traduit la pratique du sport. Un pull-over au col roulé qui lui donnait une allure sportive (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 149).
♦ Qui regroupe des sportifs. Association, formation, fédération, organisation, société sportive. Il était connu dans les milieux sportifs pour avoir battu en auto plusieurs records de vitesse (MAUROIS, Climats, 1928, p. 86). Je ne compte pas les clubs sans locaux fixes (...) les clubs sportifs, les clubs ouvriers, les clubs religieux (MORAND, Londres, 1933, p. 205).
♦ Qui relate ce qui se rapporte aux sports. Quotidien, journaliste, vocabulaire sportif. Je puis me tenir au courant, ne serait-ce que par la lecture de la page sportive de L'Écho de Paris, journal que me prête assez régulièrement M. le comte (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1056). Le ski dit de descente complète le fond et le saut, avant de devenir l'épreuve reine, et la plus spectaculaire pour user du langage épique des chroniqueurs sportifs (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1954, p. 139).
2. [Corresp. à sport B 2] Nécessaire à la pratique d'un sport. Synon. de sport. Il avait remis sa belle roupane, la noire d'avocat... mais dessous, tout un habillage sportif, des culottes de golf, ses jumelles (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 321). Un équipement sportif complet: stade de compétition, terrains d'entraînement, grande salle de sports, bassin de natation, etc. (Gds ensembles habit., 1963, p. 12).
P. méton. [En parlant d'un vêtement] Confortable. Court de taille, les épaules épaisses, le visage décidé, les yeux clairs et intelligents, Rambert portait des habits de coupe sportive et semblait à l'aise dans la vie (CAMUS, Peste, 1947, p. 1224).
B. — P. anal. Qui se soumet avec loyauté aux lois de la compétition en sachant accepter l'échec. Synon. fair-play. L'escrime est un sport quand on le pratique avec masques et fleurets mouchetés. Il en est un encore quand on se bat à visage découvert et l'épée nue, si les combattants ont un esprit sportif (Jeux et sports, 1967, p. 775). V. amateurisme ex. 3.
II. — Adj. et subst. [En parlant d'une pers.]
A. — (Celui, celle) qui pratique un ou plusieurs sports. Montherlant, avant qu'il eût entrepris de se reconquérir sur lui-même, a été l'égotiste sportif de notre génération (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 136). Votre New-York offre le spectacle d'un mélange des femmes objets d'art (...) et de ces filles sportives, telles que je les ai admirées (COCTEAU, Lettre Amér., 1949, p. 64). V. athlétisme ex. 2.
B. — (Celui, celle) qui a beaucoup d'activités physiques de plein air. Être en culottes courtes, cela voulait dire que l'on était un sportif. Grâce au loisir, le sport, le plein air, le camping faisaient désormais partie de la vie quotidienne des travailleurs (CACÉRÈS, Hist. éduc. pop., 1964, p. 100).
REM. Sportique, adj., vieilli, synon. (supra I A 1). Il essayait de subjuguer la châtelaine par un déploiement de grâces viriles et sportiques qui lui valaient quelques mésaventures (A. DAUDET, Immortel, 1888, p. 228).
Prononc. et Orth.: [], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1862 « qui a rapport aux sports, de sport » (Le Sport, 31 déc., 2c ds HÖFLER Anglic.); 2. 1872 « qui pratique ou qui aime le sport » (ibid., 17 avr., 3a, ibid.); 3. 1906 « conforme à l'esprit du sport, comparable à ce qui prévaut dans les compétitions de sport » (BARRÈS, Voy. Sparte, p. 117) ; 4. 1910 « caractéristique de l'habillement ou de l'équipement utilisés dans les activités de sport » (COLETTE, Vagab., p. 108); 5. 1929 « qui présente les traits, les qualités, que donne la pratique du sport » (COCTEAU, Enfants, p. 118). B. Subst. 1. 1889 « rédacteur des chroniques de sport » (LARCH. Nouv. Suppl., p. 291); 2. 1897 « personne qui pratique, qui aime le sport » (H. DIDON, Influence morale des sports athlétiques, 15 ds HÖFLER Anglic.). Dér. de sport; suff. -if. Cf. aussi l'angl. sportive att. dep. le XVIe s. mais seulement à la fin XIXe s. comme dér. de sport au sens partic. empr. par le fr. (v. NED). Fréq. abs. littér.:188.
DÉR. 1. Sportivement, adv. a) [Corresp. à supra I A] D'une manière sportive, en pratiquant un sport. Je les détestais, quant à moi, les longues promenades. Mais elle insistait. Nous fréquentions ainsi très sportivement le bois de Boulogne, pendant quelques heures, chaque après-midi (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 70). Expr. Sportivement parlant. Pour parler comme les sportifs. Sauts de haies ce qui, sportivement parlant, est davantage un exercice de course qu'un exercice de saut (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p. 46). b) [Corresp. à supra I B] D'une manière loyale. Accepter sa défaite sportivement. S'il s'y prend bien [à la lutte], il le mettra sur le dos, et sportivement, le moins habile ou le moins chanceux reconnaîtra que c'est régulièrement qu'il y est allé (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1954, p. 376). — []. — 1re attest. 1893 (L'Écho des sports de Paris, 21 oct., 497a ds HÖFLER Anglic.); de sportif, -ive, suff. -(e)ment2. 2. Sportivité, subst. fém. a) Aptitude au sport, intérêt pour le sport. Les progrès du sport féminin laissent donc bien augurer de la sportivité des masses (Jeux et sports, 1967, p. 1302). b) Esprit sportif, loyal dans les épreuves sportives ou dans d'autres circonstances. Synon. fair-play. Grâce à leur entrain, leur bonne humeur, et leur sportivité (Tennis et Golf, 16 juill. 1933, p. 15 ds GRUBB Sports 1937, p. 70). []. 1re attest. 1898 (Le Vélo, 16 janv., 1a ds HÖFLER Anglic.); de sportif, -ive, suff. -ité, v. -té.
BBG. — BECKER 1970, p. 72, 255, 325, 350. — BONN. 1920, p. 141 (et s.v. sportivement). — DUB. Dér. 1962, p. 38 (s.v. sportivité). — HANSÉN (I.). Les Adv. prédicatifs en -ment... Göteborg, 1982, p. 216 (s.v. sportivement).

sportif, ive [spɔʀtif, iv] adj.
ÉTYM. 1862; sportique, 1865, in Höfler; de sport.
1 Propre ou relatif au sport, aux différents sports. || Épreuves, compétitions sportives (→ Exister, cit. 25). Performance, record. || La vie sportive. || Journaux sportifs. || Chronique sportive. || Reportage sportif.Par métonymie. || Chroniqueur sportif, de sport.Résultats sportifs. || Associations sportives. Club. || Esprit (cit. 173) sportif. || Qualités, joies sportives (→ 2. Lancer, cit. 1).
1 Un jour Mlle de Plémeur, à la surprise de tous, se fit largement battre (…) Elle accepta la défaite avec cette loyauté sportive si méritoire dans un génie féminin.
Montherlant, les Olympiques, p. 90.
1.1 Ces habitudes sportives d'effort brusque coupé de longs loisirs nous désapprennent l'effort médiocre et continu du travail moderne, et nous en dégoûtent. Qui s'adapte trop bien à cette vie sportive met son travail en danger.
Jean Prévost, Plaisir des sports, p. 200.
Qui a un caractère de sport, d'effort contrôlé ou de compétition, et non de simple exercice. || Natation sportive. || Marche sportive. || Pêche sportive (lancer, pêche sous-marine…). || Conduite sportive : conduite rapide, s'inspirant du style de conduite des rallyes et compétitions automobiles.
1.2 (…) depuis la faveur dont jouissent les exercices physiques, l'oisiveté a pris une forme sportive, même en dehors des heures de sport, et qui se traduit non plus par de la nonchalance, mais par une vivacité fébrile qui croit ne pas laisser à l'ennui le temps ni la place de se développer.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 699.
2 (1872). Qui pratique, qui aime le sport. || Jeunesse sportive. N. (1889). || Un sportif. || C'est une grande sportive. || Une nation de sportifs (→ Bide, cit. 1). Sportsman, résistance, endurance, combativité… (d'un sportif).
2 Réflexion et jugement gagnent au sport. Le sportif est appelé à tout moment à évaluer et à comparer, et cela avec une grande rapidité, la promptitude de décision étant presque toujours à la base du geste sportif.
P. de Coubertin, cité in Montherlant, les Olympiques, Préface.
tableau Noms de métiers.
Qui atteste la pratique du sport. || Allure sportive.
3 (Mode). De sport, conçu en principe pour le sport. || Un vêtement de coupe sportive (→ Intelligent, cit. 8).
4 (1931). Qui est sport (2.), conforme à l'esprit du sport. || Soyez sportif, reconnaissez qu'il est le plus fort. || Attitude sportive. Loyal.
Qui manifeste de la sportivité.
3 (…) la foule subjuguée, applaudit à tout rompre, sportive pour une fois, ces deux exploits qui devaient rester légendaires dans l'histoire du ballon rond.
René Fallet, le Triporteur, p. 383.
CONTR. Antisportif.
DÉR. Sportivement, sportivité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sportif — sportif, ive (entrée créée par le supplément) (spor tif, ti v ) adj. Néologisme. Qui a rapport au sport. On étonnerait bien les habitués des courses en leur disant que Chantilly n était pas le seul rendez vous sportif de dimanche dernier, l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sportif — [spō̂r tēf′] adj. 〚Fr〛 1. athletic or fond of sports 2. [also in roman type] of, having to do with, or characteristic of sportswear; casual * * * …   Universalium

  • sportif — [spō̂r tēf′] adj. [Fr] 1. athletic or fond of sports 2. [also in roman type] of, having to do with, or characteristic of sportswear; casual …   English World dictionary

  • Sportif — Un sportif est une personne qui pratique régulièrement une activité physique. On distingue les sportifs amateurs et les sportifs de haut niveau. Les premiers pratiquent en général le sport pour se divertir et conserver une bonne condition… …   Wikipédia en Français

  • sportif — sf., Fr. sportif Sporla ilgili O eski sportif atletik gücünüz gün günden azalmaktadır. H. Taner …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • sportif — adjective Etymology: French, sporting, of sports, from sport sport, from English Date: 1920 sporty …   New Collegiate Dictionary

  • sportif — [spɔ: ti:f] adjective 1》 interested in athletic sports. 2》 (of a garment) suitable for sport or casual wear. Origin from Fr …   English new terms dictionary

  • sportif — an. sportifo, ifa / iva, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • sportif — …   Useful english dictionary

  • Sportif neerlandais de l'annee — Sportif néerlandais de l année Le Sportif néerlandais de l année est désigné annuellement par ses pairs parmi une liste composée par des journalistes. L élection est organisée par le Comité olympique néerlandais. Sommaire 1 Palmarès 1.1 Sportif… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.